Grâce au soutien de l'OIF, Francophonie et Francophonu ne forment plus qu'un seul site internet!
francophonie francophonue

L'association suisse des journalistes francophones (ASJF)

L'Association suisse des journalistes de langue française a été fondée le 27 novembre 1959 à Lausanne. Son comité provisoire était présidé par Claude Bodinier. Elle se rattache, dès ce début, à l'Union internationale des journalistes et de la presse de langue française (UIJPLF), créée en mai 1952 par le journaliste canadien Dostaler O'Leary.

Le but de l'ASJF est, comme l'indiquent ses statuts, de veiller à la sauvegarde et au progrès de la langue française, de resserrer les liens confraternels, de développer les échanges entre tous les journaux francophones et de favoriser leur coopération sur les plans de l'information, de la formation professionnelle et de la technique.

Elle organise chaque année des congrès qui offrent à des journalistes venus des cinq continents l'occasion de se rencontrer, d'échanger leurs expériences et d'étudier ensemble les problèmes qui se posent à eux sous les climats les plus divers. Elle a eu, au cours des années, quatre présidents suisses: les Neuchâtelois René Braichet et Claude Bodinier,  de 1977 à 1993, Jean-Marie Vodoz, de Lausanne et jusqu'en 2015 Daniel Favre, d'Epalinges. Jean-Pierre Molliet, de Delémont, a pris le relais.

L'association suisse des journalistes francophones (ASJF) compte près de 260 membres. Elle édite deux publications, Alouette, un bulletin destiné à ses membres et à des abonnés de l'extérieur, et Défense du français, fiches qui précisent le sens et l'évolution des mots les plus couramment employés dans les médias. Ces fiches mensuels, qu'apprécient non seulement les journalistes, mais de nombreux traducteurs, enseignants, écrivains... étaient rédigées par un ancien correcteur de talent, Monsieur René Belakovsky, aujourd'hui décédé, et remplacé par M. André Panchaud.

300 de ces fiches ont été compilées par les Editions Loisirs et Pédagogie. Elles sont associées à des illustrations de Plonk et Replonk et composent un livre intitulé «   Petit lexique des belles erreurs de la langue française   » sorti de presse en novembre 2015. Un ouvrage qui met en exergue 300 contresens, barbarismes et autres erreurs commises par la profession et qui s'est retrouvé au haut du palmarès des ventes des librairies romandes.

L'Association suisse a organisé pendant 14 ans le concours du "Bec d'Or" qui récompensait les publicités les mieux rédigées et gratifiait d'une "perle" (d'inculture) les plus mauvaises. Parmi les manifestations qu'elle met régulièrement sur pied, mentionnons les «   Rencontres de Neuchâtel   »qui réunit les associations et groupement de Suisse liés à la Francophonie et Verbophonie à Yverdon, qui permet à de jeunes artistes de la Suisse francophone de se faire connaître.

  

L’OIF aux mille visages

L’Organisation internationale de la Francophonie réunit actuellement 77 Etats et gouvernements. Elle tisse des liens entre eux pour promouvoir une «   solidarité active   », c’est dire que ses activités sont multiples. En priorité, la défense de notre langue, notamment dans les enceintes internationales (ONU, J.O.), mais également la promotion de la paix, la formation à la démocratie, le développement durable, les échanges commerciaux, TV5-Monde…

L’OIF a été dirigée depuis 2003 par M. Abdou Diouf, ancien président du Sénégal. Elle est depuis 2014 présidée par son compatriote Madiambal Diagne Tous les deux ans, des Sommets accueillent les chefs d’Etat et de gouvernement pour donner une ligne de conduite à cette grande organisation. Montreux en était l’hôte en 2010. La prochaine édition aura lieu fin novembre 2016 à Madagascar.

   On compte plus de 220 millions de francophones dans le monde, dont près de la moitié en Afrique.

A plusieurs reprises, notre association suisse des journalistes francophones a pu bénéficier de soutiens financiers. Citons le séminaire organisé à Cully en 2010, qui avait réuni des éditorialistes et donné naissance au site destiné à valoriser le français dans les organisations internationales (www.francophonu.org) ou la nouvelle version de   www.francophonie.ch.

©2013 siteweb.ch & c-active.ch